Home Programme Sécurité

2. Sécurité.

Le rôle de la police est essentiel pour prévenir les vols, le vandalisme et les problèmes de voisinage.

La police travaille de manière très professionnelle sur base d'un plan de sécurité global. Ce plan est régulièrement revu sur base d'une analyse statistique de la région, d'une enquête de population tous les 4 ans et sur base d'instructions fédérales.

Il faut le dire : « notre » police travaille efficacement dans le démantèlement de bandes, mais n'oublions pas que le danger vient parfois de l'extérieur de la commune et RESPECT tient à agir vigoureusement :

 

  • Plus de patrouilles
    Le personnel de police a vu ses effectifs croître de 20%. Il y a 6 inspecteurs de quartier pour 18.000 habitants ou 1 pour 3000 habitants. Ceci est mieux que la norme légale qui est de 1 pour 4000. Mais les "bandes" migrent facilement de zones mieux surveillées à Bruxelles vers des zones moins surveillées comme ici à Rhode. Il n'y a parfois qu'une seule patrouille en activité et cela est insuffisant. La zone de police de Rhode, Drogenbos, Linkebeek est certes trop petite pour activer de manière constante une deuxième patrouille.

  • Les bandes et le vandalisme autour de la gare.
    La police a, à la demande de la SNCB, élaboré un plan d'action. Aucun suivi ne fut donné à ce plan d'action pour des raisons qui nous échappent. RESPECT veut remettre ce plan à l'ordre du jour et instaurer par exemple un service de caméras.

  • Informer la population
    Savez-vous que vous pouvez téléphoner directement (et ceci depuis quelques mois) à votre agent de quartier. S'il n'est pas disponible immédiatement, vous pouvez laisser un message et il vous rappellera dans les meilleurs délais. La majorité actuelle trouve superflu de communiquer cette information des plus utiles ainsi que les numéros de téléphone aux habitants (que ce soit au travers du journal communal ou du site web).

    Savez-vous que la police ne demande pas mieux que de communiquer à la population (au travers de séances d'information) les modalités de son fonctionnement. Par exemple, pour ce qui concerne la prévention de cambriolages, la prévention de l'utilisation de drogues et d'alcool ou sa politique de Réseau d'information du voisinage. Mais la majorité communale actuelle l'ignore.

  • Le chaos aux portes des écoles
    Quotidiennement, la police surveille les portes des écoles au début et à la fin de la journée scolaire. De façon optimale, il faudrait prévoir 2 agents. "Un temps de police" qui ne peut alors plus être utilisé pour une seconde patrouille la nuit ou durant le week-end. RESPECT propose, tout comme à Drogenbos, de faire appel à des gardiens communaux subsidiés pour renforcer la sécurité aux portes de nos écoles.

  • Le chaos dû au trafic dans les rues étroites
    Le Bourgmestre transmet les plaintes et propositions des habitants à la police. Mais il n'y a pas, comme dans les autres communes, de groupe de travail "Sécurité du trafic". De même qu’aucun suivi ne fut donné aux études de mobilité qui furent effectuées. Ainsi, la police ne peut proposer une solution fondamentale.

    RESPECT demande que l'on mette sur pied un groupe de travail "Sécurité du trafic" afin que les problèmes puissent être traités efficacement.

  • La propreté et les petites infractions
    L'inspecteur de quartier donne un avertissement et laisse un peu de temps pour améliorer la situation (par exemple : trottoirs nettoyés, haies coupées, crottes de chien évacuées, …). Ce n’est que par la suite qu’une sanction (Sanction Administrative Communale) est infligée et envoyée à la commune pour exécution. Hélas, ces sanctions ne connaissent que peu de suivi.