Home Programme Mobilité

10. Mobilité

Saviez-vous que la majorité communale en place a déjà fait faire deux études coûteuses de mobilité ? Un examen rapide fut, en mai 2009, mis en œuvre afin d'estimer l'actualité du plan de mobilité de 2003. Le résultat fut que le plan de mobilité devait être élargi et approfondi pour les 4 points suivants : le stationnement; les abords de la station, la définition des catégories de routes concernant le régime de vitesses, ainsi que le réseau cyclable local et élargi. Le planning prévoyait des résultats concrets dans le courant de 2009-2010.

Or, avez-vous déjà perçu ces résultats ?  Les promesses viendront sûrement ! Cette politique est typique de la façon d'agir de la majorité communale actuelle. "On s'en occupe", mais … rien ne vient. RESPECT veut rapidement mettre en œuvre le plan de mobilité.

Saviez-vous que la majorité communale souhaitait réduire l'emploi de la voiture de 69% (1991) à 50% (2010) pour les déplacements domicile-travail et de 45% à 30% pour les déplacements domicile-école ?  Si l'on s'en réfère à la circulation dans la Zoniënwoudlaan, avenue de la Forêt de Soignes, cette politique ne connaît guère de succès. Le "flot vert" de cette avenue en est même perturbé et, même à vitesse maximale, l'automobiliste va de feu rouge en feu rouge.

RESPECT désire que l'on tienne compte du principe de priorité, et dans l'ordre, aux piétons, cyclistes, transports en commun et voitures.

Qui connaît les "chemins lents" dans notre commune ?  Ils garantissent charme et sécurité aux marcheurs et cyclistes. RESPECT désire établir une carte de ces chemins et les rendre plus accessibles afin d'en faire profiter un maximum de personnes.

Le plan de mobilité prévoit la construction de pistes cyclables de qualité et d'équipements valables pour les cyclistes. Combien de km de pistes cyclables a-t-on aménagé ces dernières années ?  Peut-on imaginer qu'un réseau cyclable puisse ainsi voir le jour rapidement ?

Il faut, en fin de compte, mieux concevoir globalement l'ensemble Chaussée de Waterloo / Drève de Lorraine / Avenue du Bois … en y incluant les transports ferroviaires et en bus, les pistes cyclables et les trottoirs. Il en va de même pour l'embellissement de l'ancien centre du village.

Les trottoirs manquent, sont mal entretenus et constituent un problème pour les personnes à mobilité réduite qui doivent utiliser une chaise roulante ou s'aider d'un quelconque outil mécanique. Même avec une poussette, il faut parfois être un(e) artiste pour s'en sortir. RESPECT demande une attention plus grande pour tous les utilisateurs, lors de l'aménagement des trottoirs et des passages pour piétons.

Les trottoirs ne sont pas des parkings !  RESPECT demande que l'on soit plus strict envers le parking sauvage, envers les fous du volant et les poids lourds surchargés. L'agent de quartier a ici un rôle capital à jouer.

Avez-vous déjà entendu parler d'une carte d'accessibilité de l'école ?  RESPECT désire indiquer le trajet sécurisé idéal que nos enfants peuvent emprunter pour se rendre à l’école quel que soit leur point de départ dans la commune.

"Avec le train, vous y seriez déjà" …  Même s'il n'est pour la SNCB pas encore évident de savoir quelle offre exacte de trains sera faite après les travaux du RER et quelle sera leur destination, RESPECT trouve que la commune doit faire pression sur la SNCB, au besoin avec d'autres communes se situant elles aussi sur la même ligne, afin de s'assurer que les trains continuent à emprunter la ligne vers Bruxelles Midi et Central et que les voyageurs ne soient pas détournés vers Bruxelles Ouest, devant ainsi prendre un métro pour arriver au centre.

Doit-on encore préciser qu'une meilleure communication sur l'ampleur et la durée des travaux est des plus nécessaires, surtout quand il s'agit de travaux de grande envergure du type RER.

En conclusion, RESPECT est d'avis que le plan de mobilité ne peut pas être dissocié du plan d'aménagement du territoire de notre commune. Concrètement, cela signifie que l'extension de l'habitat doit être limitée aux centres d'habitations actuels, qu'ainsi les espaces verts et ouverts resteront sauvegardés, que l'aménagement des parkings doit bien être pensé, que Rhode n'est pas faite pour l'aménagement de terrains d'entreprises (si ce n'est éventuellement le long de la Chaussée de Waterloo ou de la Chaussée vers Halle, et ceci afin de ne pas rendre encore plus difficile le nécessaire épanouissement des centres de village).

RESPECT veut faire du plan de mobilité une réalité.